acupuncture & moxibustion

Acupuncture - Moxibustion

Le terme chinois usuel 针灸 (zhenjiu) désigne à la fois l’acupuncture (zhen) et la moxibustion (jiu).

Dans l’histoire, l’usage d’aiguilles ou de poinçons remonte au moins à la période des Royaumes Combattants (453 - 221 AvJC). Il est difficile de savoir si les aiguilles de métal servaient à la petite chirurgie ou si elles étaient utilisées à d’autres fins, comme par exemple les saignées, ou si elles étaient insérées en des lieux précis, qui deviendront les « points » d’acupuncture.

Lacupuncture correspond à l’insertion d’aiguilles en des points précis du corps. En Europe, l’utilisation d’aiguilles stériles à usage unique est la règle.

Dans la tradition, on compte environ 365 points répartis sur les méridiens qui parcourent toute la surface du corps. Cependant, d'autres points ont par la suite été identifiés et, selon le modèle utilisé, on peut trouver plus de 2 000 points. Les points sont considérés comme portes d'entrées et/ou sorties des énergies à travers le corps.

La sensation de l'insertion de l'aiguille dans la peau est une sensation très furtive et qui peut être indolore ou plus ou moins douloureuse, selon le point, la rapidité de l'insertion, le diamètre de l'aiguille et la sensibilité du patient.

Une fois l’aiguille insérée, il est possible selon l’intention de stimulation du praticien d’exercer quelques manipulations de l’aiguille ou d’appliquer certaines formes de courants électriques.

La moxibustion, quant à elle, est une forme de thérapie par la chaleur. Le moxa, constitué traditionnellement d’armoise, peut se trouver sous forme de cône ou de bâtonnet. Une fois allumé, sa combustion lente produit de la chaleur qui pénétrera les méridiens afin de réguler le Qi et le sang de la même façon qu’une aiguille.

En Occident, les praticiens utilisent principalement la moxibustion indirecte. Dans ce cas le moxa est brûlé indirectement, soit fixé sur une aiguille insérée soit juste au-dessus de la peau au moyen d’un bâtonnet, ou encore posé sur un médium comme du sel, une tranche d’ail ou de gingembre.