acupuncture

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) est une des formes de médecine les plus anciennes, et se trouve être la deuxième pratique médicale la plus répandue au monde actuellement, selon l’OMS. Les écrits relatifs à la MTC remontent à plus de 3’000 ans. Cette médecine est non seulement curative, mais également préventive ; elle a sa propre conceptualisation des mécanismes pathologiques (influences externes, troubles internes).

image001

prise du pouls

Les chinois considèrent l’Univers comme un réseau de flux énergétiques entremêlés, et les points d’intersection temporaires de ce réseau mouvant représentent les événements dans le temps et dans l’espace. Ils considèrent que toutes les parties de ce réseau communiquent entre elles et sont interdépendantes. Toute partie, quelle qu’elle soit, n’a d’existence et de sens, que replacée dans un contexte géographique, temporel, et en relation avec le reste des éléments.

Le modèle de pensée qui sous-tend la pratique de la MTC est différent de celui qui régit la bio-médecine occidentale. Le but ultime de la philosophie chinoise est l’harmonie : harmonie de l’individu avec lui-même, avec sa famille, avec la nature. Il y a cinq branches dans la pratique de la MTC : l’acupuncture, le massage (Tuina), la phytothérapie, la psychothérapie, la gymnastique énergétique (Qi Gong).

La compréhension des principes tels que le Yin-Yang, les Cinq Mouvements (Wu Xing), permettent de faire un diagnostic différentiel chinois, afin de traiter les maladies des organes (Zang Fu) et de l’Esprit (Shen), en utilisant la théorie dite des « méridiens » pour réguler leur fonctionnement.

Depuis 3’000 ans et jusqu’à nos jours, de grands médecins chinois ont développé et perfectionné cette pratique.

En conclusion, nous pouvons dire que cette médecine est éminemment humaniste, et met le patient au centre du processus thérapeutique.